Lutter contre le changement climatique

Chez Bel, nous considérons la lutte contre le changement climatique comme un enjeu prioritaire. Dès 2003, nous avons rejoint le Pacte mondial des Nations unies (Global Compact), initiant ainsi une démarche de progrès notamment pour la préservation de l’environnement.

Aujourd’hui, nous avons l’objectif ambitieux de réduire notre empreinte carbone de 27,5% par tonne de produit entre 2017 et 2030, un objectif validé par l’Initiative Science-Based Targets et en ligne avec l’Accord de Paris.

Pour atteindre cet objectif, nous avons structuré des engagements visant à réduire notre empreinte environnementale et celle de notre écosystème et ce, de la ferme à l’assiette.

Cela veut dire agir sur nos propres sites industriels (avec pour objectif la contribution de nos usines à la neutralité carbone d’ici 2025), mais aussi collaborer avec tout notre écosystème pour minimiser l’impact environnemental des activités, allant de la production des matières premières à la fin de vie des produits, en passant par leur transport et leur distribution.

Agir avec nos éleveurs-partenaires

La production des matières premières laitières pèse pour près de 70% de nos émissions carbone.
Agir avec nos 2500 éleveurs-partenaires à travers le monde est ainsi un axe d’effort prioritaire pour nous.

Dans le cadre de notre charte mondiale « Amont laitier durable », construite en partenariat avec le WWF France, nous incitons les producteurs de lait à limiter les impacts environnementaux de leurs activités : promotion du pâturage dans les pays de tradition pastorale, recours à l’alimentation animale locale, développement de diagnostic carbone dans les fermes, sensibilisation à la gestion de la ressource en eau, projets pilotes en l’agroforesterie…

Développer une offre végétale complémentaire

Dans un contexte où la population mondiale ne cesse de croître pour atteindre plus de 9 milliards d’êtres humains d’ici 2050, nous sommes également conscients de la nécessité de diversifier et d’équilibrer les sources d’alimentation animales et végétales tout en préservant les ressources de notre planète, comme le recommande le rapport du GIEC (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat).

Aussi, notre Groupe a fait le choix d’aller au-delà de son territoire historique du fromage en faisant en 2016 l’acquisition de MOM, spécialiste des compotes de fruits ; puis en annonçant en 2019 son développement dans le domaine du végétal.

Nous visons à être présents sur 3 territoires complémentaires que sont le laitier, le fruitier et le végétal, avec la mission d’offrir « une alimentation plus saine et responsable pour tous ».

Cette diversification de notre offre permettra de faire baisser notre empreinte carbone et de répondre également à l’évolution des besoins et goûts des consommateurs qui, dans de nombreux pays, s’orientent de plus en plus vers un régime alimentaire flexitarien (qui consiste à rééquilibrer sa consommation en augmentant les produits végétaux sans exclure les produits animaux).

En 2020 nous avons lancé une version 100% végétale de Boursin aux Etats-Unis et La Vache qui rit Blends : des associations de légumes, légumineuses et fromage.

En 2021, Bel lance Nurishh, une marque inédite dont l’offre est 100% végétale.

Agir sur nos sites de production et sur le transport

Sur nos propres sites industriels, nous nous fixons des objectifs ambitieux de réduction des consommations énergétiques, tout en développant le recours aux énergies d’origine renouvelable. Nous cherchons également à réduire l’empreinte de nos activités sur la ressource en eau, en diminuant la consommation d’eau de nos sites de production, et en veillant à la qualité des rejets dans les milieux naturels.

Nous avons réduit nos émissions de carbone par tonne de produits de 60% entre 2008 et 2020.

Le transport, amont et aval, des matières premières et produits finis, est le 2ème contributeur à notre empreinte carbone, à hauteur de 13%. C’est donc un enjeu stratégique auquel nous portons une attention toute particulière. Nous agissons travaillant en collaboration étroite avec nos partenaires.

STEF est notre partenaire n°1 en Europe. C’est donc naturellement, que nous nous sommes rassemblés autour de la table pour identifier ensemble les plans d’actions pour réduire notre impact. Nous avons identifié de nombreux axes de progrès, qui vont de l’optimisation des palettes à la façon de conduire les camions.

Agir sur nos emballages

Parce que notre impact ne s’arrête pas à la fabrication, nous poursuivons nos efforts jusqu’à la fin de vie des produits, après leur consommation. Nous cherchons à réduire l’impact des emballages depuis leur conception jusqu’à la gestion des déchets, et contribuons à faire progresser les filières de tri et de recyclage. Notre objectif d’ici 2025 : 100% d’emballages prêts au recyclage et/ou biodégradables.

Déjà près de 2/3 de nos emballages sont en papier ou en carton. Soucieux de lutter contre la déforestation, nous utilisons soit des matériaux papier et carton à base de fibres recyclées ou, lorsque vierges, des fibres issues de forêts gérées durablement.

96% des emballages papier/carton intègrent des fibres recyclées ou certifiées issues de forêts responsables.

Nous nous sommes également engagés à lutter contre le gaspillage alimentaire, qui est un enjeu majeur pour la réduction de l’empreinte carbone du secteur, dans la mesure où 1/3 de la nourriture produite dans le monde est gaspillée.

Dans plusieurs pays déjà (France, Portugal, UK, Espagne, Belgique), nous agissons avec notre partenaire Too Good To Go afin de sensibiliser les consommateurs sur la date de durabilité minimale et éviter que des produits encore bons ne soient jetés.

Et nous irons plus loin...

  • Réduction de 27,5% de nos émissions carbone par tonne de produits entre 2017 et 2030 sur l’ensemble de notre chaîne de valeur (Objectif validé en 2019 par Science Based Target)
  • Contribution à la neutralité carbone des usines Bel d’ici 2025.
  • Des matières premières principales garanties « Zéro déforestation » d’ici 2025.
  • Atteindre plus de 50% d’énergies d’origine renouvelable sur nos sites de production d’ici 2025.
  • Réduction de notre consommation d’eau / tonne de produit de 80% dans nos usines entre 2008 et 2025
  • 100% des emballages papier/carton issus du recyclage, ou certifiés issus de forêts gérées durablement.