Chiffre d’affaires du 3ème trimestre 2014

Poursuite de la croissance du chiffre d'affaires au 3ème trimestre

Le chiffre d’affaires consolidé cumulé à fin septembre 2014 s’établit à 2 048 millions d’euros, en hausse de + 2,2 % par rapport à fin septembre 2013.

Hors effet de change négatif de – 1,7 %, la croissance organique des ventes s’élève à + 3,8 % sur les neuf premiers mois de l’année. Il n’y a pas d’effet de périmètre.

Au troisième trimestre, le Groupe a réalisé un chiffre d’affaires consolidé de 704 millions d’euros, en hausse de + 3,1 % par rapport au troisième trimestre de 2013. Sur la période, si l’on exclut les effets négatifs du change, la croissance organique s’est élevée à + 3,8 %, en ligne avec les tendances observées depuis le début de l’année.

L’évolution du chiffre d’affaires par zone géographique est la suivante :

Les marchés de l’Europe de l’Ouest ont maintenu la bonne dynamique des ventes des deux premiers trimestres, grâce aux efforts commerciaux déployés sur des marchés fortement concurrencés et dans un environnement économique peu porteur.

La zone Europe du Nord et de l’Est souffre de l’évolution défavorable des devises, des difficultés d’exploitation liées au contexte en Ukraine, et d’un contexte commercial dégradé en Allemagne.

Le chiffre d’affaires de la zone Amériques, Asie-Pacifique s’inscrit en croissance sur le troisième trimestre par rapport à l’exercice précédent. Au troisième trimestre, le Groupe a inauguré sa nouvelle unité industrielle dédiée à Mini Babybel aux Etats Unis.

La zone Grande Afrique poursuit sa croissance sur le trimestre, et se développe sur l’ensemble de ses marchés.

Le développement du chiffre d’affaires de la zone Proche et Moyen-Orient reste très soutenu, avec une nouvelle croissance de l’activité à deux chiffres. Cette excellente performance traduit la pertinence des politiques commerciales mises en œuvre, et la capacité d’adaptation de l’organisation à un contexte géopolitique instable.

Perspectives 2014

Le développement de l’activité, les hausses de prix sélectives et les efforts de maîtrise des coûts ne suffiront pas à compenser le niveau de prix élevé des matières premières et les conséquences négatives des parités monétaires, observés en moyenne sur l’année.

Le Groupe poursuivra néanmoins sa stratégie offensive, afin de développer ses positions mondiales en s’appuyant sur la vitalité de ses marques et le talent de ses équipes.

Ce communiqué peut contenir des informations de nature prévisionnelle. Ces informations constituent soit des tendances, soit des objectifs, et ne sauraient être regardées comme des prévisions de résultat ou de tout autre indicateur de performance. Ces informations sont soumises par nature à des risques et incertitudes, qui peuvent dans certains cas être hors de contrôle de la Société. Une description plus détaillée de ces risques et incertitudes figure dans le Document de référence de la Société, disponible sur son site internet (www.groupe-bel.com). Des informations plus complètes sur le groupe Bel peuvent être obtenues sur son site internet (www.groupe-bel.com), rubrique « Information réglementée ».
CONTACTS PRESSE – Agence Burson Marsteller i&e
Stéphanie Bruhière –
Tel : 01 56 03 12 12
stephanie.bruhiere@bm.com