L’Association des Producteurs de lait Bel Ouest (APBO) et le Groupe Bel renforcent leur accord pour une filière laitière rémunératrice et durable

En décembre 2017, après plusieurs mois d’échanges et de concertation, Bel et l’APBO annonçaient la signature d’un accord co-construit exemplaire au sein de la filière. Cet accord était inédit à plus d’un titre :

  • Un accord garantissant tout au long de l’année un prix de référence moyen pour le lait acheté aux producteurs, afin de leur apporter de la visibilité et de sécuriser leurs revenus ;
  • Un accord concernant l’ensemble de la collecte de lait de Bel en France. Plus de 400 millions de litres sont collectés chaque année auprès de l’ensemble des producteurs membres de l’APBO, soit plus de 800 exploitations ;
  • Un accord intégrant et valorisant des pratiques agricoles différenciantes, responsables et rémunérées (mise aux pâturages, alimentation animale sans OGM) pour répondre à l’évolution des attentes des consommateurs et à la volonté de l’APBO et de Bel de construire un modèle durable.

Un an après l’annonce de leur accord inédit pour une meilleure valorisation du lait, Bel et l’APBO ont décidé de renforcer ce partenariat qui a démontré qu’une nouvelle relation entre industriel et producteurs était possible.

Un partenariat réussi entre Bel et l’APBO, exemple d’une nouvelle relation entre industriel et producteurs pour développer un modèle rémunérateur et durable

Depuis janvier 2018, cet accord pionnier a été mis en œuvre de façon collective et massive grâce à l’engagement et à la mobilisation de l’ensemble des producteurs. Les mesures de l’accord ont été déployées au sein de toutes les exploitations qui produisent le lait collecté par Bel en France. Aujourd’hui tous facilitent l’accès de leurs troupeaux aux pâturages au moins 150 jours par an, et ont réussi la phase de conversion à une alimentation animale sans OGM.

« L’accord co-construit avec Bel nous permet d’être véritablement partenaires et acteurs de cette démarche. Elle est reconnue par le monde agricole comme étant novatrice et allant dans le sens d’une vraie structuration au sein de la filière. Nous sommes très fiers de cette première année de partenariat, et son déploiement auprès de l’ensemble de nos membres démontre la force du modèle gagnant – gagnant que nous voulons construire. » explique Gilles Pousse, Président de l’APBO

Un accord renouvelé avec l’ambition d’engager l’ensemble des acteurs de la filière

Le bilan de cette première année a démontré la capacité de Bel et des producteurs de l’APBO à construire les fondations d’un modèle rémunérateur et durable.

L’accord reconduit sur toute l’année 2019 prévoit la garantie d’un prix de référence moyen pour le lait acheté aux producteurs de l’APBO (de 350 euros pour 1000 litres) et la valorisation de pratiques d’élevages différenciantes, sous forme de primes mensuelles : à hauteur de 15 euros pour 1000 litres concernant l’alimentation sans OGM pour les troupeaux laitiers, et de 6 euros pour 1000 litres pour la mise en valeur du pâturage (engagement de 150 jours minimum).

Le renouvellement de ce partenariat constitue une étape fondamentale pour les producteurs de lait qui se sont tous convertis à une alimentation animale sans OGM et bénéficieront ainsi toute l’année de la prime mensuelle.

« Nous faisons le choix de reconduire notre accord avec l’APBO, qui représente un investissement majeur pour le Groupe, car nous sommes convaincus qu’il s’agit de la seule voie possible et acceptable pour construire un modèle durable, créateur de valeur partagée. Cette démarche s’inscrit parfaitement dans la philosophie des Etats Généraux de l’Alimentation » explique Antoine Fiévet, Président du Groupe Bel.

Une démarche désormais portée par les marques du Groupe Bel

Grâce à ce nouvel engagement, le lait des produits Mini Babybel®, Kiri®, Boursin®, Cousteron® et Port-Salut® fabriqués au sein des usines Bel françaises provient désormais de vaches nourries sans OGM et avec un accès facilité aux pâturages (au moins 150 jours par an, de 94 à 100% selon les marques). Ces engagements seront valorisés auprès des consommateurs, directement sur les produits, à partir de janvier 2019.

« Cette démarche novatrice développée avec l’APBO est un modèle de transformation qui ne doit pas s’arrêter aux portes de nos usines et qui sera portée par nos marques. Nous avons la volonté de le faire connaître et de valoriser nos engagements communs auprès des consommateurs. Ils pourront ainsi faire le choix de soutenir des producteurs et des pratiques durables pour permettre de pérenniser ce modèle. Il est maintenant primordial que l’ensemble des acteurs du secteur, et notamment la distribution, se mobilise pour soutenir ce nouveau modèle. » conclut Jennifer Marquet, Directrice générale de Bel France.

En reconduisant cet accord, Bel et les producteurs de l’APBO affichent une ambition claire, celle d’engager l’ensemble des acteurs de la filière, et notamment la distribution, pour en assurer la pérennité.

A propos de l’APBO

L’association des Producteurs Bel de l’Ouest (APBO) est une Organisation de Producteurs reconnue par les pouvoirs publics depuis 2012. Elle représente aujourd’hui plus de 800 producteurs, soit la totalité des producteurs de lait en contrat avec l’entreprise Bel. La zone de collecte concernée s’étend sur six départements : l’Orne, l’Eure-et-Loir, le Loir-et-Cher, le Maine-et-Loire, la Sarthe et la Mayenne.

L’APBO regroupe trois territoires liés aux différentes usines historiques du Groupe Bel : le territoire de Sablé (représenté par Gilles Pousse), celui du Perche (représenté par Hervé Coursimault) et celui du Maine (représenté par Anne-Laure Dutertre).

Dès 2012, l’APBO a conclu un contrat cadre avec le Groupe Bel. L’APBO est propriétaire et garante du cahier des charges de la démarche de différenciation.

contact@apbo.fr