Promouvoir une agriculture durable

L’érosion des sols, le stress hydrique ou encore l’impact carbone de l’élevage sont autant de défis à relever pour le secteur agricole. L’agriculture représente près d’un quart des émissions carbone mondiales. Pourtant, elle est indispensable pour assurer, durablement, des ressources alimentaires en qualité et quantité suffisantes permettant de nourrir plus de 9 milliards d’habitants à l’horizon 2050.

Alors que l’agriculture est souvent présentée comme le problème, nous sommes convaincus chez Bel qu’elle peut être la solution. Le futur de l’alimentation mondiale dépend de notre capacité à construire, avec les agriculteurs et producteurs, une agriculture à la fois innovante, durable et régénératrice.

Nos priorités : agir pour une filière laitière durable, se mobiliser pour le bien-être animal et s’assurer d’un approvisionnement responsable de nos matières premières.

 

S’engager pour une filière laitière durable

Pour la préparation de nos fromages, nous collectons chaque année près de deux milliards de litres de lait auprès de 2500 producteurs partenaires, dans 11 bassins laitiers à travers le monde. Pérenniser notre filière nécessite de construire des relations durables avec les producteurs partenaires de Bel.

Avec le WWF France, notre partenaire depuis 2012, nous avons établi une charte « Amont laitier durable » : une approche globale et concrète qui s’applique à l’ensemble des bassins laitiers où le Groupe s’approvisionne et qui permet de faire progresser les pratiques d’élevage, de réduire l’empreinte environnementale de la production laitière et de développer des modèles sociétaux innovants pour les éleveurs partenaires.

 

A l’issue des 3 premières années d’accords avec l’APBO (Association des Producteurs de lait Bel Ouest), Bel a payé le lait environ 11% plus cher que la moyenne du marché conventionnel.
Cet accord donne de la visibilité aux éleveurs et a notamment pour objectif de les soutenir pour mettre en œuvre des pratiques durables : accès des vaches aux pâturages (minimum 150 jours/an), 100% d’alimentation animale sans OGM, bilan carbone des exploitations réalisées dans 50% des fermes en France en 2020…

 

Autre exemple de la mobilisation du groupe pour une agriculture durable : le lancement d’un projet pilote d’agriculture régénératrice aux Etats-Unis.

Veiller au bien-être animal

Toute filière laitière durable exige également le respect du bien-être animal. Nous avons formalisé, grâce à l’expertise de l’association CIWF,  une charte spécifique et avons l’objectif de faire certifier par un tiers indépendant toutes les fermes de nos producteurs pour le bien-être animal d’ici 2025.

Cette charte comporte 5 catégories d’engagements : liberté de mouvement, conditions de vie, soin et suivi de la bonne santé du troupeau, bien-être des veaux et fin de vie des animaux.

 

Nous faisons depuis de nombreuses années la promotion de l’accès des vaches au pâturage, bénéfique autant pour l’animal que pour la préservation de la biodiversité.

90 % du lait utilisé par Bel provient de vaches ayant accès au pâturage dans les régions de tradition pastorale.

S’engager pour un approvisionnement responsable de nos matières premières

Certains de nos produits intègrent des ingrédients d’origine végétale (matières grasses, protéines). Pour ces dernières comme pour le lait, nous visons le même niveau d’engagement, que ce soit en termes de qualité nutritionnelle ou d’approvisionnement responsable, notamment pour lutter contre la déforestation.

En 2020, 94.5% de l’huile de palme provient de filières RSPO certifiées et ségrégées.

 

Présent sur le snacking sain fruitier, avec le Groupe MOM et les produits Pom’Potes, nous nous engageons à offrir le meilleur des fruits et à promouvoir des méthodes d’agriculture raisonnée.

En France, en 2020, 100% des pommes fraiches sont issues de vergers labellisés “Vergers Ecoresponsables”.

 

Et nous irons plus loin...

  • 100 % du lait provenant de vaches nourries sans OGM en 2025.
  • 100% du lait provenant de vaches ayant accès au pâturage dans les régions de tradition pastorale.
  • 100% des fermes certifiées pour le bien-être animal par une tierce partie en 2025.