Nutrition et naturalité

Plus de 400 millions de personnes consomment les produits Bel à travers le monde, et parmi eux de nombreux enfants. Cette confiance confère au Groupe une responsabilité, celle d’offrir des produits qui associent plaisir, bienfaits nutritionnels et qualité des ingrédients en adaptant à chaque fois les recettes aux besoins et attentes spécifiques des consommateurs.

Des formats adaptés aux besoins

Née dans le Groupe en 1924, avec la création de la première portion de La vache qui rit®, la portion individuelle de fromage est une véritable spécificité du Groupe Bel qui en est aujourd’hui le leader mondial.

Avec la portion individuelle, Bel propose un format pratique qui revêt de nombreux avantages. En plus des atouts en termes de sécurité alimentaire et de lutte contre le gaspillage alimentaire, la portion individuelle, en maîtrisant les quantités consommées, constitue un des leviers permettant d’agir efficacement en faveur de l’équilibre nutritionnel. Il a en effet été démontré que les consommateurs identifiaient une portion individuelle comme la juste quantité*, et ne consommaient généralement qu’une portion.
* (Wansink B., – 2004 – Geier et al., 2006)

Des recettes optimisées

Partant des recommandations internationales des autorités de santé publique mais aussi des avis d’experts, le Groupe mène une politique d’optimisation continue de ses recettes. Le Groupe axe prioritairement ses efforts sur les nutriments clés du fromage tels que les lipides, le sodium et le calcium, tout en contrôlant les apports d’autres nutriments et en garantissant un plaisir et un goût identique.

Ainsi Bel adapte ses recettes et ses formats en fonction des besoins nutritionnels essentiels des populations selon les zones géographiques où le Groupe opère. En France par exemple, Bel a signé en 2011 deux Chartes d’Engagements Volontaires de Progrès Nutritionnels avec les pouvoirs publics – dans le cadre du Programme National Nutrition Santé (PNNS) – pour deux marques emblématiques du Groupe : La Vache qui rit® et Kiri®. A travers ces chartes, ce sont près de 20 références de fromages qui ont vu leur qualité nutritionnelle améliorée (réduction de la teneur moyenne en lipides et en sodium, augmentation de la teneur moyenne en calcium) entre 2011 et fin 2014. Trois ans après la signature des chartes avec l’Etat français, les objectifs étaient tous atteints voire dépassés dans certains cas.

Le Groupe Bel a rejoint le réseau international SUN (Scaling Up Nutrition) en formalisant des engagements en faveur de la nutrition dans les pays émergents. L’un des objectifs est d’assurer d’ici fin 2020 un apport de calcium et de vitamine D pour plus de 13 millions de personnes dans les pays SUN où Bel est présent, notamment en Afrique subsaharienne. Pour cela, le Groupe fortifie la composition de La Vache qui rit® en vitamines et minéraux. En 2015, Bel estime qu’au moins 7 millions de personnes ont déjà pu bénéficier de cette fortification.

Engagé dans une démarche progressive de réduction du nombre d'additifs

Lorsque cela est nécessaire, des additifs alimentaires peuvent être intégrés dans la formulation de certains fromages – comme La Vache qui rit®, Apéricube® ou encore Kiri® – afin de remplir une fonction particulière. Selon les produits, ils servent par exemple à augmenter la durée de conservation ou encore à obtenir une texture plus onctueuse. Quand cela n’est pas nécessaire, nous n’ajoutons pas d’additif comme c’est le cas pour Mini Babybel® rouge ou Boursin® ail et fines herbes.

Bel n’utilise évidemment dans la fabrication de ses produits que des additifs autorisés par les réglementations en vigueur, dont l’innocuité a été démontrée par les organismes de santé publique internationaux et nationaux. Par ailleurs, le Groupe emploie ces additifs dans des quantités bien inférieures aux limites autorisées.

Bel est conscient que les additifs représentent un sujet de préoccupation pour une partie des consommateurs. C’est pourquoi, même si aucune donnée scientifique ne remet en cause la sécurité des additifs utilisés dans ses fromages, le Groupe s’est engagée dans une démarche progressive de réduction du nombre d’additifs, chaque fois que cela est possible sans remettre en cause ni la sécurité alimentaire ni l’appréciation du goût et de la texture de ses fromages.

Dans toutes ses usines, Bel ne s’approvisionne qu’avec des matières premières et des ingrédients « conventionnels », c’est-à-dire ne contenant pas d’OGM ou en quantité fortuite et techniquement inévitable, inférieure à 0,9 %, comme défini par la réglementation de l’Union européenne.

Information nutritionnelle

Même dans les pays où cela n’est pas obligatoire, Bel affiche sur ses emballages les informations nutritionnelles conformes aux exigences locales ou internationales. Ces informations sont communiquées à la portion quand la taille de l’emballage le permet et peuvent être relayées sur les sites d’information des marques. De plus, dès que cela est pertinent, les marques présentent une contextualisation de la prise alimentaire de leurs produits (petit-déjeuner, collation équilibrée avec nos produits, etc.), accompagnée le cas échéant de conseils pour adopter de bonnes habitudes alimentaires.