Depuis 2012, le WWF et Bel ont uni leurs forces pour atteindre un objectif commun : limiter les impacts environnementaux liés à la production laitière.

Dans le cadre de ce partenariat, les équipes de Bel et du WWF ont porté leur attention sur la compréhension de la composition de l’alimentation des vaches laitières (ingrédients, quantités, origines, etc.) et sur l’évaluation de son empreinte environnementale.
Après avoir identifié les composants de l’alimentation animale ayant le plus fort impact sur l’environnement, les partenaires ont pris des mesures pour minimiser ces impacts et augmenter la durabilité du mix actuel de l’alimentation animale.

Travailler pour stopper la déforestation liée à l’alimentation animale

Les 3 200 producteurs de lait partenaires de Bel en Europe nourrissent leurs vaches principalement avec des fourrages tels que l’ensilage de maïs et l’herbe fraîche majoritairement cultivés sur leur exploitation.
En complément de cette alimentation de base, les producteurs se fournissent également auprès d’industriels de la nutrition animale.

Le WWF s’inquiète des impacts liés à la culture de certaines plantes à destination de l’alimentation animale. Elle représente une menace pour les écosystèmes et la biodiversité, comme la forêt amazonienne au Brésil.
Pour réduire les impacts de ces productions liées à l’alimentation animale, l’ONG a identifié le secteur laitier comme une cible d’engagement prioritaire.

Pour sa part, Bel est conscient que la portée de sa responsabilité environnementale s’étend aussi au niveau de son activité amont (la production laitière) et a identifié que dans le cycle de vie de ses produits, la production laitière représente la plus grande partie de ses impacts environnementaux.
Aussi, partageant la même vision, le WWF et Bel ont identifié l’alimentation animale comme un élément clé pour soutenir une production laitière durable et travaillent ensemble pour une alimentation animale plus durable.

Comprendre les impacts globaux de l’alimentation de la vache laitière

L’évaluation des risques environnementaux liés à chaque matière première entrant dans l’alimentation des vaches laitières a montré que deux ingrédients affichent des impacts environnementaux particulièrement élevés : le soja et le tourteau de palmiste. Les deux sont liés à la déforestation dans leurs pays de production ainsi qu’à des pratiques souvent négatives sur leurs écosystèmes.

Soutenir les filières de production responsables de soja et de palme

Afin d’être en mesure de proposer des actions concrètes, le WWF a mené une évaluation de la quantité de soja et de tourteau de palmiste utilisée pour produire les volumes annuels de lait utilisés pour produire les fromages Bel en Europe.

Avec le WWF, Bel a décidé de rejoindre en 2014 la Table Ronde sur le Soja Responsable (RTRS) et en 2015 la Table Ronde sur l’Huile de Palme Durable (RSPO) et d’acheter des certificats pour compenser les volumes de soja et de tourteau de palmiste utilisés dans l’alimentation des vaches de ses producteurs laitiers partenaires en Europe.

Une tonne de matière première certifiée équivaut à un crédit de soja ou tourteau de palmiste produit de façon responsable. L’acquisition de certificats encourage les agriculteurs locaux à poursuivre un mode de production certifiée en étant soutenus par le versement des certificats achetés par le Groupe Bel. Cela stimule ainsi la disponibilité sur le marché de matières premières provenant d’une production durable.

Aider les producteurs de soja responsable au Brésil à accéder à la certification de leur production

Pour donner plus de sens à son engagement, Bel soutient un projet de terrain d’aide aux producteurs de soja à accéder à la certification RTRS dans la région du Mato Grosso (Brésil). Bel a financé ce projet du WWF pour assurer la conservation de la biodiversité à travers le développement d’une production de soja responsable au Brésil.

Le programme “People who Produce and Preserve” soutenu par le WWF Brésil accompagne la production de soja responsable au Mato Grosso, visitez le site panda.org.

Et découvrez le témoignage de Conceição Missiogroup, un groupe de producteurs brésiliens dans la région du Mato Grosso qui démontrent qu’il est possible de produire du soja tout en préservant l’environnement.

Une démarche de progrès continue

Chaque année le WWF publie une “soja scorecard” pour évaluer les performances de 133 entreprises européennes concernant l’utilisation de soja responsable qui entre dans l’alimentation des animaux d’élevage qu’il s’agisse de viande, de poissons, d’œuf ou de produits laitiers.

En 2016, Bel obtient une note de 20/24 et travaille avec le WWF notamment sur des études pour recourir à des alternatives au soja d’importation en France, solution complémentaire à l’achat actuel de certificats.


Vous aimerez aussi

Pour tout savoir sur le partenariat entre Bel & le WWF

Bel s'engage pour la production de soja responsable

Webdoc :
pour une filière laitière
durable